4° dimanche de Pâques – Année B

 

 

Semaine 17 Année B –

du lundi 23 au dimanche 29 avril 2018

 

 

 

Rappel des célébrations eucharistiques :  

            Samedi 21 avril :                18h30 Fessevillers.

            Dimanche 22 avril :           10h Charquemont et Le Russey.

 

 

Si vous avez un article à faire passer dans le Lien du Plateau,

vous pouvez l’adresser dès maintenant à la cure de Maîche,

9. rue de la Batheuse ou par mail : upmaiche@wanadoo.fr Merci.

 

 

* Rédaction du Lien :

Mercredi 25 avril à 10h à la cure de Maîche.

 

 

* Bureau de catéchèse :

Jeudi 26 avril à 20h15 aux Ecorces.

 

 

* Prière du chapelet :

Tous les vendredis, à 14h à Damprichard.

 

 

                   * Rassemblement des CM2 du doyenné à la Grâce Dieu : Samedi 28 avril.

                               

 

 

 

Paroisse du Plateau de Maîche.

En cas de décès, vous appelez le 07.71.88.25.47.

Merci d’en prendre note.

 

 

 

 

 

Décès :                  Claire LARCON (Charquemont).

                               Jeanne-Antide DUMONT (Damprichard).

                               Jeannine ROY (Maîche).

 

 

 

 

 

En marche vers le Synode

22 avril : Béni sois-tu, Seigneur, pour le don du Synode à notre Eglise. Que ton Esprit de sainteté et d’amour suscite de nouvelles vocations

et réveille tes disciples.

Eclaire et fortifie ceux que tu appelles à te consacrer pleinement leur vie, sur le chemin du mariage, de la prêtrise et de la vie consacrée.

Qu’ils soient témoins de ta puissance de vie et de bonheur.

(Les Sœurs de la Divine Providence de Ribeauvillé à Frasne-le-Château)

Afin que chacun puisse entrer dans la démarche synodale,

voici un lien proposé à tous ceux qui ont internet :  synode-besancon.fr

 

 

 

 

Le pasteur au milieu des hommes

D’un côté, les Actes présentent Pierre qui, rempli de l’Esprit Saint, guérit un infirme en confessant la foi au Christ. De l’autre, Jean affirme que, même si nous sommes déjà enfants de Dieu, ce que nous sommes en profondeur n’est pas encore pleinement manifesté. Comme c’est le cas pour chaque messe, après le récit de l’institution de l’eucharistie, nous chantons l’anamnèse : le Christ était mort hier, il est vivant aujourd’hui, nous attendons la gloire de son retour !

Au coeur de cette tension entre le royaume de Dieu pleinement établi à Pâques et l’histoire des hommes qui attend son achèvement définitif, on trouve cette réalité originale que les premiers chrétiens ont désignée comme « ecclésia », c’est-à-dire assemblée convoquée. L’Église se tient, au milieu de l’histoire humaine, comme un germe modeste du royaume à venir.

Avec Pierre, elle annonce sans relâche la foi au Christ bon pasteur, et elle accueille par le baptême les enfants de Dieu ainsi que les personnes marquées par une infirmité. En cela, l’Église constitue un rassemblement provisoire et précaire. Les pasteurs que sont les évêques garantissent que ce soit bien la voix de l’unique pasteur de l’Église que l’on entende et que l’on suive. Leur ministère d’unité cherche à rassembler les brebis que le Christ appelle à l’intérieur d’un même troupeau, en étant à la fois à la tête de leur Église, au milieu de leurs diocésains et à la recherche des personnes en difficulté. Ce dimanche des vocations est une bonne occasion de prier particulièrement pour notre évêque, ainsi que pour le pape, pasteur universel de l’Église.

Père Luc Forestier, oratorien, directeur de l’Iséo (Institut catholique de Paris)

 

 

«  Il y aura qu’un seul troupeau et un seul pasteur… »

 

 

                                                      Prière à Jésus le Bon Berger                                                          

Ô Jésus, Berger au cœur brûlant d’amour,
Toi qui ne tolères pas qu’aucune de tes brebis ne se perde,
Toi qui vas à la recherche de la brebis égarée jusqu’à ce que tu la trouves.

Toi qui portes sur tes épaules la brebis malade et fatiguée,
nous te remercions pour ton immense bonté, et,
en toute confiance, nous t’adressons notre prière.

Bon Pasteur, jette un regard de compassion sur nous-mêmes
et sur toutes les personnes que nous portons dans notre cœur :
blessées, malades, égarées parfois,
toutes et tous engagés sur la route de la vie ;
nous avons besoin de toi.

Accompagne-nous, nous t’en supplions,
porte-nous sur tes épaules quand nous sommes fatigués.
Sois notre guide et notre soutien

jusqu’au jour où nous pourrons rentrer avec toi

au bercail du bonheur éternel.

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
par upmaiche